Pour réussir la transition énergétique, engageons la rénovation des bâtiments

Révision DEE : Déclaration conjointe des acteurs de l’efficacité énergétique / EED review : joint statement from energy efficiency stakeholders

[English version below]

Le Coreper (Comité des représentants permanents des Etats à Bruxelles) du 14 juin précèdera la dernière réunion des ministres de l’énergie sous présidence maltaise du Conseil (26 juin) sur le projet de Directive Efficacité Energétique (DEE) révisée. A cette occasion, la Coalition for Energy Savings,  la CFEE et une vingtaine de partenaires issus de 12 autres Etats membres (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Grèce, Hongrie, Italie, Pays-Bas, République Tchèque, Slovaquie, Suède) appellent les gouvernements à défendre un objectif d’efficacité énergétique européen contraignant de 40% en 2030 et une application rigoureuse de l’article 7.

Depuis la publication du paquet « énergie propre pour tous les européens » fin novembre 2016, les discussions entre Etats ont montré un manque d’ambition très inquiétant (notamment de Paris) alors que l’objectif de 30% d’efficacité énergétique contraignant et les mesures proposées à l’article 7 du projet de directive révisée proposé par la Commission constituent essentiellement une prolongation des tendances actuelles. Tout renoncement constituerait un recul grave alors que de nombreux Etats européens sont en bonne voie d’atteindre leurs objectifs pour 2020 et se sont engagés à faire plus dans le cadre de l’Accord de Paris.

Alors que le Brexit continue de polluer les politiques européennes et que les gesticulations de l’administration américaine veulent faire croire qu’un recul sur la question du climat est envisageable, la CFEE se joint à ses partenaires européens et appelle le nouveau pouvoir exécutif français à faire preuve de volontarisme et d’exemplarité.

Télécharger:

Déclaration conjointe des acteurs européens de l’efficacité énergétique

Lettre au Président de la République

 

Tomorrow’s Coreper (14 june) will be followed by the last energy Ministers’ debate on the revised Energy Efficiency Directive EED proposal under the Maltese presidency. On this occasion, the European Coalition for Energy Savings, the French Coalition for Energy Efficiency (CFEE) and over 20 partners from 12 other members states (Austria, Belgium, Czech Republic, Denmark, Germany, Greece, Hungary, Italy, the Netherlands, Slovakia, Spain, Sweden) urge governments to defend a binding 40% energy efficiency target for 2030 and a strict implementation of article 7.

Since the release of the « clean energy for all Europeans » package last fall, EED discussions in Council showed a disturbing lack of ambition (notably from France) even though the proposed binding 30% energy efficiency target and article 7 measures are essentially following the current trend. It is not time to back off when many member states are on track to reach their 2020 efficiency targets and committed to further efforts under the Paris Climate agreement.

As Brexit keeps polluting EU policy-makng and the Trump adminsitration pretends a weaker climate accord is possible, the CFEE joins its European partners and calls the new French executive to demonstrate ambition and leadership.

Download:

Joint statement by EU energy efficiency stakeholders

Letter to the French President