Pour réussir la transition énergétique, engageons la rénovation des bâtiments

Révision de la Directive efficacité énergétique : la CFEE demande à la France d’être plus ambitieuse / EED review : the CFEE urges France to show more ambition

[English version below]

Peu de gens savent que la France ne fait pas partie du groupe de pays favorables à l’objectif d’efficacité énergétique de 30% contraignant proposé par la Commission Européenne et se contente de l’objectif indicatif inséré dans les dernières propositions de compromis de la présidence Maltaise, sous la pression des Etats les moins ambitieux.

Pour de nombreux Européens, la France fait figure d’exemple avec sa loi de transition énergétique et son rôle moteur dans l’Accord de Paris;  il semble donc incompréhensible qu’elle n’apporte pas au minimum son soutien à la proposition de la Commission.

C’est pourquoi la CFEE a adressé aujourd’hui un courrier au gouvernement, pour l’appeler à rejoindre les Etats qui veulent maintenir l’ambition du texte en soutenant le taux d’effort proposé par la Commission lors de la prochaine réunion du groupe de travail des Etats membres sur l’énergie ce vendredi.

Very few people know that France has never been part of the group of countries supporting the binding 30% energy efficiency target proposed by the European Commission and stands by the indicative target inserted by the Maltese presidency in its last compromise proposals, under pressure from the least progressive member states.

Many European citizens see France’s role in the Paris climate agreement and its energy transition law as an example; it is therefore hard to understand why it would not at least support the Commission’s proposal.

That is why the CFEE wrote a letter to the French government today, urging it to join the member states that support the ambition of the text and the effort rate proposed by the Commission at the next Energy Working Party this Friday.