Pour réussir la transition énergétique, engageons la rénovation des bâtiments

Conseil des ministres franco-allemand du 07 avril 2016 : les décisions en matière d’énergie

Hier avait lieu à Metz un conseil des ministres franco-allemand. Le sujet de l’énergie en général, et celui de l’efficacité énergétique en particulier, fut l’objet de discussions qui ont abouti aux décisions suivantes (extrait du relevé de décisions) :

La France et l’Allemagne feront ensemble la promotion au niveau européen d’un cadre favorable pour la transition énergétique, en particulier un cadre européen fiable à l’horizon 2030 pour créer la confiance nécessaire aux investisseurs. A cette fin, elles travailleront particulièrement à l’élaboration de positions communes sur

  • la nouvelle architecture de marché et la définition du plus grand nombre de points communs et mesures « sans regrets » ;
  • la révision de la directive énergies renouvelables ;
  • la révision de la directive efficacité énergétique.

La France et l’Allemagne avanceront sur des projets communs portant en particulier sur des efforts communs pour développer l’efficacité énergétique, des initiatives transfrontalières dans le domaine des énergies renouvelables, la modernisation des réseaux électriques et le renforcement de la recherche, en particulier sur le stockage électrique.

Elles soutiennent à cet égard le travail réalisé par l’Office franco-allemand pour les énergies renouvelables et les projets présentés dans le cadre de la plateforme ADEME-DENA.

L’Office franco-allemand des énergies renouvelables sera, à l’occasion de son 10ème anniversaire, renommé Office franco-allemand de la transition énergétique, afin d’être à la hauteur des enjeux de la coopération grandissante dans le domaine de l’énergie entre la France et l’Allemagne.

La Coalition France pour l’efficacité énergétique soutient depuis longtemps l’idée d’une meilleure coopération entre l’Allemagne et la France en matière d’efficacité énergétique. Ces annonces constituent donc une avancée dans la mesure où elles avancent des pistes concrètes (positions communes sur la révision de plusieurs textes européens ou encore extension des prérogatives de l’office franco-allemand des énergies renouvelables à l’efficacité énergétique) : reste dorénavant à les explorer.

Le relevé de décisions précisent également des coopérations bilatérale et européenne plus étroites en matière de financement. Si l’efficacité énergétique n’apparait pas explicitement, l’énergie et le climat occupe la première position des priorités avancées pour la Banque européenne d’investissement. La CFEE espère donc que l’efficacité énergétique bénéficiera de financements à la hauteur de son importance dans les transitions énergétiques de l’Allemagne et de la France dont elle constitue les pierres angulaires.

La CFEE avait en amont de ce sommet fait part de ses propositions au président de la République et au gouvernement. Retrouvez une copie du courrier ici.

Le relevé de décision du sommet franco-allemand est disponible sur le site de l’Elysée.